Mars 2015
.

UTAH, un pari réussi sur la qualité pour réduire les coûts de santé

Alain Trébucq
Reportage
Aux États-Unis, pays dont la part de PIB consacrée aux dépenses de santé est la plus élevée au monde, un État fait figure d’exception : celui de l’Utah. Connu pour l’importance de sa communauté mormone (près des deux tiers des habitants), cet état de l’ouest américain l’est moins pour son système de santé intégré, Intermountain Healthcare. Le principe en est finalement assez simple : appliquer au système de santé le principe de W. Edwards Deming qui veut que toute activité humaine puisse se décrire comme un ensemble de processus et qu’en misant sur la qualité, on diminue le coût du produit. Cette théorie connue sous le nom de gestion des processus peut être appliquée à la santé dans le but de réduire le gaspillage, la dispersion des pratiques médicales et, in fine, d’améliorer la qualité des soins tout en réduisant les coûts de santé.

 

Lors d’une conférence(1) à Pa­ris, Charles Sorenson, P-DG d’Intermountain Healthcare, a pris un exemple concret pour ré­sumer ce principe tel qu’il a été ap­pliqué dans l’Utah. Initialement, les pratiques obstétricales y étaient très dispersées, comme partout ailleurs, y compris en ne retenant que pour unique paramètre la durée de gros­sesse au moment du déclenchement de l’accouchement. Car estimant que la date de l’accouchement im­portait relativement peu dès lors qu’elle était proche du terme de la 39e semaine, les obstétriciens n’hésitaient pas à le déclencher dès la 38e voire la 37e semaine. Jusqu’au mo­ment où le système d’information d’Intermountain Healthcare a pu leur montrer qu’une telle décision s’accompagnait d’un recours plus important à des soins intensifs en service de néonatalogie. Conséquence directe : en moins de deux ans, les accouchements avant la 39e semaine sont passés de 27 % à moins de 5 %. Et parallèlement, le taux de césa­riennes est tombé à 12 % alors qu’il était supérieur à 20 %, ce qui est la moyenne aux États-Unis. Quant aux coûts de santé liés à ces naissances, ils ont diminué de 1,7 million de dol­lars sur un an.

Contributions

  Notez bien, chers lecteurs, la provenance de notre message. Nous sommes à Chittagong (Bangladesh), dans 10 ans, le 17 Mai 2025. Patrice et moi venons de débarquer à l'Aéroport...

Pour une refondation efficace du système de santé :   1°) Education des patients dès le plus jeune âge sur l'utilisation correcte du système de santé. Permettrait de ne pas encombrer les...

Malheureusement le praticien libéral isolé va disparaître dans les 10 ans à venir. Il va disparaître sous l'effet des contraintes du tiers payant et de l'augmentation des charges. Resterons...