Le Concours Médical
Mai 2019

EXPÉRIMENTATION. Des cercles de qualité pour ne plus tourner en rond

Des cercles de qualité médecins-pharmaciens sont expérimentés depuis mars dernier dans plusieurs territoires.
Objectif : évaluer leur apport dans la relation pluriprofessionnelle et l’amélioration des pratiques, pour une prise en charge optimale des patients.

 

Les cercles de qualité sont des équipes constituées de cinq à quinze médecins exerçant sur un même territoire, et coordonnées par un ou deux pharmaciens- animateurs. Le dispositif, initié en Suisse il y a une vingtaine d’années (voir encadré ci-dessous), vise à renforcer la relation entre médecins et pharmaciens, à contribuer au développement de la coordination des soins et à améliorer la prescription médicamenteuse, à travers la pertinence, la sécurité, le bon usage et l’efficience médico- économique. En France, l’unité mixte de développement professionnel continu en santé (UMDPCS) de l’université de Bourgogne, en partenariat avec le Laboratoire d’économie de Dijon et l’organisation pharmaSuisse, s’est appuyée sur deux doctorants, Laetitia Morvan et Florent Macé, pour lancer l’expérimentation. « Nous avons organisé un voyage d’études en Suisse et rencontré les personnes à l’origine des cercles de qualité, explique Laetitia Morvan. Suite à une formation, nous avons constitué un petit groupe de pharmaciens (anciens étudiants ou professionnels rencontrés à des congrès) afin de les expérimenter en France. » Treize pharmaciens-animateurs et cinquante médecins exerçant en milieu urbain, rural et semi-rural se sont engagés dans l’expérimentation menée sur neuf sites(1).

1. Les neuf sites – Paris-13, Millesoins (19), Chenôve (21), Saint-Seine-l’Abbaye (21), Arnay-le-Duc/Pouilly-en-Auxois (21), Grenoble (38), Besançon (39), Tournus (71) et Migennes (89) – sont représentatifs des différentes organisations en soins primaires : exercice non coordonné ou coordonné en MSP, pôles de santé et CPTS.