Décembre 2018

CPTS. Deux guides pour encourager les projets

Gaëlle Desgrées du Loû
Créées en 2016, les communautés professionnelles territoriales de santé (CPTS) émergent lentement sur le territoire.
La Fédération française des maisons et pôles de santé (FFMPS) et l’ARS de Bretagne viennent simultanément de publier un guide pour aider au développement de ces organisations innovantes.

 

Maisons de santé et CPTS, même combat ? Si les deux entités sont différentes par leur composition et leurs objectifs, elles ont en commun de réunir sur un territoire un ensemble d’acteurs de santé pour développer la prise en charge ambulatoire et améliorer le parcours coordonné du patient. « Alors que 90 % des premières CPTS ont au moins une maison de santé pluriprofessionnelle en leur sein, la méthode de construction des MSP est intéressante à suivre, en l’adaptant à la méso-échelle de la CPTS », explique Patrick Vuattoux, médecin généraliste et vice-président de la FFMPS. Conçu pour accompagner les professionnels, le guide rédigé par la FFMPS* s’attache à définir les CPTS, notamment les notions de communauté et de territoire. « À partir du diagnostic partagé entre tous, on se fixe des objectifs. C’est cela qui va créer la notion de territoire », indique le Dr Vuattoux. Si le périmètre géographique est variable et peut être réévalué, ce territoire d’action couvre en général une population de 20 000 à 100 000 habitants (plus large que celui d’une équipe de soins primaires et moins qu’un groupement hospitalier de territoire).

 

* Guide téléchargeable sur le site de la FFMPS : https://www.ffmps.fr