Décembre 2018

DOSSIER MÉDICAL PARTAGÉ. Cette fois, c’est bon ?

Camille Rosenblatt
Le 6 novembre 2018 a eu lieu le lancement national du dossier médical partagé (DMP), après une phase pilote de dix-huit mois menée sur 9 départements.
Les enjeux sont importants… et les professionnels pas encore convaincus.

 

Amorcé en 2004, le chantier « DMP » n’a jusqu’ici jamais abouti, essuyant des faux départs sous les gouvernements précédents. Les conditions de réussite sont-elles enfin réunies ? Peut-être : la technologie lève aujourd’hui les dernières barrières opérationnelles (partage sécurisé des données notamment) mais, surtout, les modalités ont été totalement repensées. Jusqu’à présent par exemple, l’ouverture des DMP passait obligatoirement par le médecin traitant, ce qui limitait considérablement leur déploiement. Aujourd’hui, le processus est simplifié : le patient peut ouvrir lui-même son DMP*, solliciter tout acteur détenteur d’une carte de professionnel de santé (CPS), ou se faire accompagner par des conseillers de l’Assurance maladie.

 

* https://www.dmp.fr/