Novembre 2018

RESPONSABILITÉ POPULATIONNELLE. Une expérimentation à grande échelle

Cinq territoires, 1,5 million d’habitants, deux thématiques médicales : la Fédération hospitalière de France (FHF) veut faire la preuve de l’efficience d’un système de santé basé sur une stratification des besoins de la population et l’intégration des acteurs pour y répondre.

 

« En tant que médecins hospitaliers, on ne peut pas rester dans notre tour d’ivoire et pleurer parce qu’on a une explosion des passages aux urgences. Ce qui se passe en ville atterrit forcément à l’hôpital », revendique le Dr Houcine Amrouni, anesthésiste au centre hospitalier de Douai. C’est ce qui a motivé la Fédération hospitalière de France (FHF) à « engager une révolution dans l’organisation de notre système de santé en le fondant sur un principe de responsabilité populationnelle pour l’ensemble des acteurs d’un territoire ». Celle-ci vise « la meilleure santé pour la population, la meilleure expérience pour la population, au meilleur coût pour la société ». « Nous nous appuyons sur une hypothèse de base, solidement ancrée dans les faits : si on fait tout bien au niveau clinique, les résultats financiers suivront », avance Antoine Malone, responsable du pôle Prospective, Europe, International de la FHF. « C’est comme ça que font les meilleurs systèmes de santé au monde », ajoute le Québécois installé de longue date en France. Il prend pour exemple Kaiser Permanente, l’un des plus anciens et des plus vastes systèmes de santé, non lucratif, des États-Unis. Celui-ci opère de façon intégrée et en fonction d’une graduation des réponses aux besoins des populations, du niveau 0, en bonne santé, au niveau 3, malades chroniques avec complications. « Il y a aux États-Unis une multitude de systèmes privés, lucratifs ou non lucratifs, qui, en moyenne, obtiennent de très mauvais résultats mais certains réussissent », explique Antoine Malone. Il s’agit donc de créer autour de chaque type de patients ou de populations des microsystèmes cliniques intégrés, regroupant hospitaliers, libéraux, services publics, associations…