Octobre 2018

INSTITUT NATIONAL DU CANCER. « L’infirmière de parcours a un grand rôle à jouer »

Président de l’Institut national du cancer (INCa), le Pr Norbert Ifrah relève les progrès réalisés dans les différents champs d’expertise de l’INCa : prévention, dépistage, recherche, offre de soins et recommandations. Mais avec 400 000 nouveaux cas de cancer en 2017 et 150 000 décès, la mobilisation reste bien sûr nécessaire.

 

Le Concours médical : Dans le quatrième rapport du Plan cancer 2014-2019(1), l’Institut national du cancer présente la progression globale et l’avancement des 208 actions. Quelles sont les avancées concrètes réalisées en 2017 ?

Pr Norbert Ifrah : Dans l’axe 1 du Plan cancer – Guérir plus de personnes malades –, il faut noter la généralisation du dépistage du cancer du col de l’utérus (arrêté du 4 mai 2018) et l’édition de nouveaux outils d’information permettant aux femmes de faire un choix éclairé sur la participation au dépistage du cancer du sein (livret et site http://cancersdusein.e-cancer.fr/). Pour les professionnels de santé, l’offre de recommandations, de synthèses et de fiches pratiques a été enrichie notamment sur les bonnes pratiques et sur les effets des thérapies orales, dans une forme adaptée aux lecteurs pressés(2). Le dossier communicant en cancérologie (DCC) équipe désormais près de 80 % des dossiers médicaux des patients. Le troisième cycle des études médicales a été révisé avec la mise en place d’un nouveau diplôme d’études spécialisées en oncologie et de deux nouvelles formations spécialisées transversales en cancérologie. Je tiens à signaler aussi le lancement du premier essai clinique AcSé dédié aux enfants (programme E-SMART), qui bénéficie à 70 enfants en échec thérapeutique traités dans près de vingt pathologies cancéreuses différentes.

 

1. www.e-cancer.fr/Plan-cancer
2. Collection « Outils pour la pratique des médecins généralistes - Du diagnostic au suivi »